Bossez à l'Ouest !

Au printemps, les Bretons vous ont surpris, amusés sans doute, avec leur enthousiasme à démultiplier la créative campagne du Conseil Régional : « Passez à l’Ouest »…

Lire la suite

Pourquoi un Club TGV ?

Les Clubs TGV sont destinés à préparer les acteurs territoriaux aux évolutions qu'entraîne la mise en service...

Lire la suite

Actualités

Les quatre Clubs TGV bretons sont en place. Les travaux thématiques sont engagés localement, n'hésitez pas à y contribuer

Lire la suite

Christel Pujol-Araujo

Big Bang BRETON

Par une journée de canicule, rencontre avec Christel Pujol-Araujo, Directrice TGV Bretagne et Pays de la Loire depuis « le lien urbain », passerelle qui relie la sortie Sud à la sortie Nord – et vice versa – en gare de Rennes. Après un premier rendez-vous manqué avec la capitale bretonne du temps de ses études, Christel Pujol-Araujo est en fonction à Rennes depuis quatre ans. Originaire de l’Hérault, elle revient sur ce qui ressemble aujourd’hui à une histoire de séduction entre la région, ses habitants et elle…

Comment présenter votre fonction ici en région ? En fait, j’ai un rôle de manager et d’assembleur. Je manage en direct les équipes TGV qui sont au contact de nos clients, c’est-à-dire les équipes d’accueil en gares, de vente mais aussi celles des chefs de bord. Soit à peu près de 1 000 personnes. Et puis, je travaille aussi avec tous les autres métiers intervenant pour TGV afin d’assurer la production et un service de qualité.

Votre carrière a démarré à Paris, un « grand classique » dites-vous. J’ai occupé plusieurs postes à Paris chez SNCF, à la fois en opérationnel et en direction. Ils ont tous été sous le signe du service aux clients, sujet qui me passionne car il faut toujours inventer. Jusqu’au jour où est arrivée cette opportunité de poste pour le TGV en Bretagne ! Une région dont je rêvais depuis longtemps.

Les Bretons savent très bien dire ce qui va et ce qui ne va pas, tout en restant force de proposition et ça, c’est vraiment important !

Mais qu’est-ce qui vous séduisait donc : son armor, son argoat ? Son identité forte de territoires contrastés ? Je n’avais pas de préférence pour tel ou tel territoire mais une attirance pour l’ensemble de la région. En fait, pour tout vous dire, du temps de mes études à Paris j’avais rencontré des Bretons qui m’avaient fait connaître la Bretagne à distance en quelque sorte, en m’indiquant bien que le Big Bang avait créé la Bretagne et puis le reste du monde après !

De fait la Bretagne est riche de diverses filières et on vante volontiers l’engagement au travail des Bretons, engagés et rigoureux. Un mythe ? Pas du tout ! Et j’ajouterais même qu’ils ont du caractère et je ne le dis pas pour vous faire plaisir (rires). Les Bretons savent très bien dire ce qui va et ce qui ne va pas, tout en restant force de proposition et ça, c’est une qualité importante à mes yeux ! Ils n’hésitent pas à tester des choses et savent aussi construire à plusieurs pour mieux explorer toutes les possibilités. Ils sont plein d’intelligence collective ! Il suffit de constater toutes les marques qui naissent dans cette région ! Et chez SNCF, c’est bien la même chose puisque nous sommes régulièrement sollicités pour expérimenter !

Quels sont vos spots préférés maintenant que vous connaissez bien la région ? Quatre ans après mon arrivée, c’est toujours aussi difficile pour moi de choisir… Dès que je découvre un nouvel endroit je suis éblouie ! Prenez la Presqu’île de Quiberon par exemple, elle m’évoque des endroits que je connais au Portugal ! J’aime le Finistère, Nord comme Sud, Paimpol, Saint-Malo et ses environs et je pourrais poursuivre longtemps tant tout est beau dans cette région où, c’est bien connu, il fait beau plusieurs fois par jour.

Christel Pujol-Araujo, Directrice TGV Bretagne et Pays de la Loire

Comments are closed.