Bossez à l'Ouest !

Au printemps, les Bretons vous ont surpris, amusés sans doute, avec leur enthousiasme à démultiplier la créative campagne du Conseil Régional : « Passez à l’Ouest »…

Lire la suite

Pourquoi un Club TGV ?

Les Clubs TGV sont destinés à préparer les acteurs territoriaux aux évolutions qu'entraîne la mise en service...

Lire la suite

Actualités

Les quatre Clubs TGV bretons sont en place. Les travaux thématiques sont engagés localement, n'hésitez pas à y contribuer

Lire la suite

Emmanuel Thaunier

Nous devons pouvoir aussi capter des entreprises anglaises !

Rennes à moins d’une heure et demie de Paris ? Indéniablement un atout en terme d’attractivité qui doit profiter tout à la fois à la capitale régionale, à même de réaffirmer ainsi son poids économique dans l’Ouest, mais aussi à l’ensemble du département, se réjouit Emmanuel Thaunier qui, dans le même temps, voit déjà beaucoup plus large !

Rennes désormais à 1h25 de Paris : un bénéfice attendu que vous deviez guetter depuis longtemps, non ? Quelles qu’elles soient, les questions d’infrastructures, de connexions et de raccordements sont en effet les outils de valorisation d’un territoire. C’est donc une très bonne nouvelle pour l’Ille-et-Vilaine et ses atouts que nous allons ainsi plus que jamais pouvoir valoriser. Prenez Saint-Malo : en terme d’attractivité touristique, à 2 h 15 de Paris, la cité corsaire devient la plage la plus proche de la capitale ! Et en balayant aussi sur tout le département – je pense à Vitré, à Redon… – là encore, nous allons gagner en capacité d’implantation d’entreprises. Car le département ne sera pas qu’un spot touristique : à 1 h 25 de Paris, je pense que bon nombre d’entreprises nationales vont le regarder de près comme un lieu où implanter potentiellement leurs antennes Grand Ouest. Nous allons rentrer dans une autre ère et devenir ainsi, au-delà de la capitale administrative et régionale que Rennes est, une capitale économique à même de tirer avec elle l’ensemble de la Bretagne.

Mais si nous avons marqué un essai, reste à le transformer…

Mais cela veut dire communiquer directement… à Paris même ?
Il est certain qu’il faut être pro actif ! Grâce à la LGV nous sommes aujourd’hui dans une nouvelle dynamique qui doit profiter à Rennes et à son département, c’est entendu. Mais si nous avons marqué un essai, reste à le transformer ! Et l’ensemble du territoire doit bien se mobiliser sur cette question d’attractivité : c’est l’affaire de tous ! Dans ce sens rien ne vaut un chef d’entreprise local pour vendre son territoire auprès d’un autre et le convaincre de s’implanter en Ille-et-Vilaine, in fine. On parle de développeur ? Moi je n’hésite pas à parler de vendeur avec des gens qui doivent « chasser », oui, et favoriser ainsi leur territoire.

Et le vendre, pourquoi pas, au-delà de Paris ? Et comment ! Être à moins d’une heure et demie de Paris doit même pouvoir intéresser des entreprises étrangères : je pense aux sociétés anglaises ! Une anecdote : je vois régulièrement mes collègues de World Centers européens et récemment l’un d’entre eux me disait qu’ils construisaient sur son territoire 50 000 m2 de bureaux… pour accueillir les Anglais qui vont quitter la Grande- Bretagne ! Soyez-en certain, nous avons nous aussi un vrai atout à jouer dans ce sens auprès de ces entreprises britanniques proches de nous et aujourd’hui de… Paris ! Il faut dépasser le strict raisonnement binaire Rennes-Paris-Rennes et voir plus large !

Emmanuel Thaunier, Président CCI Ille-et-VIlaine

© David Ferrière photographe

Comments are closed.