Bossez à l'Ouest !

Au printemps, les Bretons vous ont surpris, amusés sans doute, avec leur enthousiasme à démultiplier la créative campagne du Conseil Régional : « Passez à l’Ouest »…

Lire la suite

Pourquoi un Club TGV ?

Les Clubs TGV sont destinés à préparer les acteurs territoriaux aux évolutions qu'entraîne la mise en service...

Lire la suite

Actualités

Les quatre Clubs TGV bretons sont en place. Les travaux thématiques sont engagés localement, n'hésitez pas à y contribuer

Lire la suite

Olivier Avaro

Le Netflix du jeu vidéo

« Équivalent de Netflix pour le jeu vidéo », tel que présenté par son dirigeant Olivier Avaro, 49 ans, Blacknut entend donner accès à un très riche catalogue de jeux quasi illimité mis à disposition sur le cloud.
Start-up en plein envol commercial, Blacknut présentait ce printemps à Paris (Futur en Seine) son activité via un accès anticipé à son offre. Paris ? Sauf qu’une bonne partie de son équipe (33 salariés) est basée à Rennes. Alors que la jeune pousse rennaise levait en avril dernier 2,4 millions d’euros auprès de deux fonds d’investissement (Go Capital et Nestadio Capital) et de contributeurs via une campagne de crowdfunding (Gwenneg), Olivier Avaro, « serial entrepreneur », revient sur les raisons de cette implantation à l’Ouest !

Concrètement, comment avez-vous choisi de répartir les équipes de Blacknut ?

C’est très simple : toute notre R&D est basée à Rennes, tout comme notre siège social. Commercial et marketing sont à Paris. Blacknut est encore jeune, puisque je l’ai créée en janvier 2016 mais j’avais auparavant créé une start-up dans les années 2000 jusqu’en 2014 avec déjà la R&D à… Rennes. Je ne suis pas du tout Rennais – toute ma famille est à Paris – mais Breton d’adoption avec beaucoup de temps passé ici. En fait, je partage mon temps entre Rennes, Paris et Saint-Malo où j’ai une maison. Bref, je suis donc le parfait commuter ou navetteur !

Pourquoi ce choix de Rennes ?

Il ne s’agit donc pas de délocalisation au sens propre puisque nous avons recruté toutes les personnes sur le territoire. Cette précision apportée, les raisons sont pragmatiques : Rennes est un territoire doté d’une image très « réseaux » et « cloud ». En fait on a pu trouver ici les bonnes compétences et les bons profils. À côté de cela, nous avons aussi trouvé tout un ensemble de structures qui nous ont aidés et accélérés. Tout cela explique donc que c’était une très bonne idée de faire ce choix d’installation à Rennes !

Parfait navetteur disiez-vous. Comment s’organisent vos semaines et en quoi un Rennes-Paris en 1h25 peut encore faire la différence ?

En règle générale, je passe deux jours par semaine à Rennes. Je peux quitter Paris et prendre un TGV en soirée… direction Saint-Malo. De là, je me lève tôt le lendemain et direction Rennes, avec l’un des premiers trains, où je passe ma journée. En soirée, je repars sur Saint-Malo et le lendemain, je reviens à Rennes avant de rentrer le soir à Paris !
Voilà pour mon timing sur deux – trois jours. Mais je peux aussi faire un aller-retour Paris – Rennes dans la journée. Je tiens ici à souligner combien le train est un endroit où on peut travailler. Cela n’a donc jamais été bloquant pour moi : pour les gens « on the moove », une heure en TGV est toujours une heure de gagnée !
Évidemment, une LGV avec Paris/Rennes à une 1h25, cela raccourcit d’une grosse demi-heure voire davantage le trajet habituel et cela va faire la différence pour certaines réunions à Rennes ou, a contrario, pour remonter vite sur Paris. Cela va encore davantage faciliter mes allers-retours et rendre tout encore plus fluide entre la structure rennaise et l’équipe parisienne.

Blacknut est indéniablement lancée sur de « bons rails ». Des conseils à faire valoir pour réussir son installation à l’Ouest ?

Pour quelqu’un qui souhaite construire et lancer sa start-up avec un fort besoin de bassin technologique, mais aussi de recruter et de trouver des talents, je pense que cela peut en fait s’envisager très tôt : prenez cela comme une vraie option, surtout si en termes de compétences vous trouvez sur place ce qui vous correspond…
D’autant plus que financièrement, le choix peut se révéler intéressant, ne le cachons pas. Il y a un vrai gap entre les salaires parisiens et ceux de la province : avec une R&D conséquente à Rennes, on amortit très vite son billet TGV ! Je le répète, le temps passé en TGV n’est jamais perdu !

Olivier Avaro, CEO de Blacknut et anc. CEO de Streamezzo (devenue Amdocs en 2010) a contribué à la création et au financement de 6 start-up à travers sa holding Skyrods créée en 2014.)

Infos clés :
• Blacknut devrait être mis en service à la rentrée de septembre. D’abord en France, puis très rapidement à l’international avec une sortie prévue en Grande-Bretagne, en Allemagne et aux Pays-Bas en 2018, puis aux États-Unis et en Russie à l’horizon 2019.
• Nouveau locaux inaugurés mi-juillet 2017 à la Pépinière de start-up, près de Bcom
• Avenue des Champs Blancs 35510 CESSON-SÉVIGNÉ

Crédit photo : ©Bruno Gasperini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.